Aller au contenu
Accueil » Un peu d’histoire

Un peu d’histoire

Le village d’Araujuzon

Le toponyme d’Araujuzon apparaît sous la forme d’Araus-Jusoo dans les manuscrits les fors de Béarn, au XIII ème siècle. Puis Araujuson en 1546 dans un manuscrit partant sur la réformation du béarn.

La communauté est affranchie en 1309, par la Vicomtesse d’Orthe.

Le premier recensement connu de la population d’Araujuzon, date de Gaston Phoebus, qui comptait à l’époque 47 « foecs » ou feux. Le village a compté jusqu’à 515 habitants en 1811. Aujourd’hui 215 habitants sont Araujuzonais et Araujuzonaises.

Au XVII ème siècle, le village est un pôle dynamique réputé pour son artisanat varié. Plusieurs sandaliers, sabotiers, tisserands, tailleur de pierre, un boulanger et un forgeron étaient installés au village. Il subsiste l’ancienne cheminée du four du boulanger.

La commune a la forme d’une langue de terre orientée sud-est/nord-ouest et couvre 692 hectares. Elle est bordée, dans sa partie nord par le Gave d’Oloron et est traversée par Le Lausset et dans le hameau par le ruisseau « La Mousquère ».

Les Ponts :

Araujuzon est un village qui peux se targuer de posséder sur son territoire 3 ponts qui enjambent le même cours d’eau (Le Lausset). Tout comme, à une époque, 3 moulins étaient en activité sur cette même rivière. L’un d’eux est devenu une résidence, et l’on peut découvrir les ruines des deux autres, dont celui dit « du Bas » datant du XIV éme siècle.

Chacun de ces ponts a connu un évènement spectaculaire : Le pont vieux a vu la calèche de l’impératrice se renverser alors qu’elle se rendait à Biarritz. Ce 1er accident (et l’augmentation du trafic) a concourru à la création du 2ème pont. Celui-ci est daté de 1858 et c’est sur ce pont que le tramway qui reliait Sauveterre à Oloron, a déraillé et failli passer par-dessus le parapet. En 2000, le troisième pont est construit (pour permettre le contournement du village) ; pont qui connaîtra lui-aussi son accident spectaculaire, le 10 mars 2010 un camion avec sa citerne de 32.000 litres de fuel se renversa.

Plus de détails et une histoire complète du village, de ses maisons et usages dans le livre ARAUJUZON AU FIL DU TEMPS. Ouvrage rédigé et édité par un collectif d’habitants en 2012. Disponible sur le site au prix de 18 € (189 pages format A4)